Image Image Image Image Image

PHILOSOPHIE


  • La culture de l’efficacité est portée par la longue expérience de l’ataub dans le domaine de la commande industrielle. Elle nous semble plus que jamais pertinente pour répondre au contexte actuel de forte tension sur les coûts de construction induite notamment par l’incidence des nouvelles contraintes techniques et réglementaires (réglementation thermique, normes handicapées).
    Elle sous-entend d’abord une fonctionnalité irréprochable. Elle sous-entend aussi la mise en oeuvre d’intentions architecturales et urbaines simples, lisibles, recherchant une économie de moyens pour un effet maximum.


  • L’ataub veut contribuer par sa production à la formation d’un environnement urbain structuré et diversifié et lutter contre la tendance à l’extension d’un environnement diffus et sans qualité. C’est pourquoi, nous affectionnons particulièrement les projets complexes qui associent logements, équipements et aménagements extérieurs. La mise en jeu dans ces opérations des notions d’espace public et semi-public, le travail sur la fragmentation des volumes, sur la diversité des échelles bâties et sur la mise en scène de la nature dans la ville, sont autant de thèmes que nous nous efforçons de développer, à la recherche d’une synthèse associant la richesse morphologique de la ville ancienne et les nouvelles données d’une poétique de la ville issue de la périphérie.


  • La mise en oeuvre des dispositions HQE, entre enjeux techniques et enjeux architecturaux est devenue une problématique incontournable. Le grand chantier du renouvellement des formes, des dispositifs spatiaux et des matériaux tenant compte d’une analyse en profondeur des incidences du développement durable ne fait que commencer. La question pour nous est bien de repenser les modes d’écriture des formes et les critères qualitatifs
    hérités d’une époque où les problèmes écologiques ne se posaient pas, en gardant toujours à l’esprit qu’une architecture durable, c’est d’abord une architecture qui par la pertinence de sa réponse ne deviendra pas rapidement obsolète.

  • L’ataub a toujours eu le goût des formes dynamiques en particulier dans le domaine de l’industrie où l’esprit entreprenant et la dimension technique des activités peut trouver par là une traduction architecturale forte. D’autres programmes ont aussi été propices à cette recherche d’expressivité, gymnase ; centres commerciaux, bâtiments scolaires. Cette culture de l’objet dynamique articulée à une prouesse technique (qui est une composante
    historique de la culture moderne) reste bien vivace. Nous nous efforçons de l’adapter aux conditions actuelles, données HQE, nouvelles techniques et nouveaux matériaux.

UA-37547279-1